Slow Cosmétique

Ce projet est pour moi avant tout une question de santé et aussi mon « coup de gueule » par rapport à l’offre grandissante de produits de consommation de masse vantés par la publicité et mettant à mal non seulement la santé publique mais aussi notre environnement, sans parler du peu de place laissé à l’artisanat, au savoir-faire et à l’humain. Ceci dans tous les domaines.  Plus spécifiquement en matière cosmétique, voyez ici différentes vidéos où Julien Kaibeck, fondateur du mouvent « Sow Cométique », nous explique comment lire les étiquettes d’ingrédients, faire la différence entre les différents produits mis en avant ainsi que repérer le « green washing »…  En effet, derrière les promesses des soins cosmétiques se cache une réalité beaucoup moins glamour.  L’industrie utilise entre-autres dans les savons et shampoings des silicones (pour un cheveu souple et une peau lisse mais occlusifs), des huiles minérales (bio incompatibles), des parabènes (comme conservateurs, allergisants), des sulfates (comme agent moussant), des parfums, etc… Ces ingrédients sont souvent dérivées du pétrole et provoquent tout au moins des irritations mais aussi des maladies plus graves au niveau de notre métabolisme.  Alors oui, ces savons de supermarché sont moins chers mais le prix payé par votre santé est bien plus élevé! Sans compter que nous faisons un cocktail quotidien des tous ces produits sur notre peau. Voyez à ce sujet la liste « Cosmetox » de Greenpeace, classant les marques. Il en ressort que même certaines marques pour bébés sont dans le rouge (voir ci-contre)! Alors comment serais-je étonnée du nombre croissant de personnes qui viennent vers moi avec des peaux atopiques, sèches, allergiques, avec de l’eczéma ? Un peu de réflexion et d’accès à l’information suffisent…  En tous cas de notre côté nous avons opté pour le 100%naturel et la mention « Slow Cosmétique » est une belle récompense!